Aller au contenu

L'expression

L’enfant est habité par de multitudes émotions qui ne peuvent pas toujours être exprimées par le langage. Aussi, le rôle du professionnel est de mettre à disposition de celui-ci un environnement propice à l’expression de sa vie intérieure.

La peinture et crayonnage

La matière peinture est souvent proposée seule : l’enfant est libre de l’appréhender comme il le souhaite. L’enfant peut s’appuyer sur le regard bienveillant de l’adulte.

Il en est de même pour le crayonnage. Le papier est, aux yeux de l’enfant, un support d’expression et non une production.

Le jeu symbolique ou jeu d’imitation

Coin dinette, déguisements, vieilles chaussures d’adultes ou simple pièce de jeu à portée de main, tout devient prétexte pour l’enfant à imaginer, imiter, théâtraliser ou commenter le monde dans lequel il vit, et mieux l’intégrer. Vers trois ans, il sera en capacité d’ébaucher un partage avec « l’autre ».

Les temps d’échanges

Que ce soit dans un temps prévu ou de façon spontanée, autour de la préparation d’un plat par exemple, l’adulte encourage et permet à chaque enfant de s’exprimer.

Pour les plus petits, non parlants, l’utilisation de quelques mots du quotidien, « signés », est un atout bienveillant dans la compréhension de leurs besoins.